4 janvier 2022

Les erreurs à ne pas faire

Vous avez décidé de vendre votre bien. Vous avez les publicités payées et des acheteurs qui attendent à votre porte. Vous êtes prêt à accepter une offre et à vendre votre bien aujourd’hui!

Facile, non? Pas si vite. Vous pourriez finir par louper la vente ou, pire encore, être poursuivi par un acheteur en colère qui a mal compris ce qui a été annoncé ou ce qui a été dit.

Voici une liste de «choses à faire» pour vous aider à éviter les pièges qui peuvent vous empêcher de réussir une vente.

1. Ne vendez pas avant d’être sur que vous pouvez acheter une nouvelle maison

Si vous vendez votre bien avant d’être sur que vous pouvez  en acheter un autre, vous allez au devant d’ennuis. Voici pourquoi: Votre situation financière a peut-être changé depuis votre dernier achat, et vous pourriez ne pas être finançable, ou vous pourriez ne pas être en mesure de vendre à un prix qui vous permet d’acheter le type de bien que vous souhaitez. Vous pourriez finir par louer ou acheter quelque chose qui est loin d’être ce que vous vouliez.

Avant de mettre en vente votre bien, faites une étude de financement par votre banquier ou un courtier en prêt immobilier en qui vous avez confiance, et regardez sur les sites en ligne ou visitez des biens dans la région où vous souhaitez vivre afin de savoir combien il vous faudra pour acheter le bien que vous souhaitez.

2. Vérifiez votre capital restant dû

Appelez votre banque pour connaitre le montant exact de ce que vous devez encore rembourser et les éventuels frais de remboursement par anticipation.

3. Ne déterminez pas vous même le prix de vente de votre bien

Déterminez la juste valeur vénale de votre maison. Les agents immobiliers vous aideront  à déterminer la juste valeur vénale de votre bien, gratuitement généralement, mais vous pourriez aller plus loin et missionner un Expert immobilier pour réaliser une expertise en valeur vénale de votre bien.

Rien de tel qu’un bien qui n’est pas à son prix pour louper les acheteurs potentiels. De plus, lorsque vous baisserez son prix, cela donnera l’impression que vous cherchez désespérément à vendre.

D’un autre côté, vous ne voulez pas perdre de l’argent en vendant à un prix trop bas. Cela vous permettrez de vendre rapidement, mais vous pourriez aussi perdre plusieurs milliers d’Euros.

4. Ne faites pas cavalier seul

Vendre une maison peut être l’un des événements les plus stressants de votre vie. Répondre aux appels, fixer des rendez-vous, préparer la maison et enfermer ses souvenirs peut être épuisant.

Si vous travaillez avec un agent immobilier, il est de son devoir de vous conseiller aux mieux de vos intérêts, de vérifier l’identité et a solvabilité des potentiels acquéreurs, de gérer les visites et de tout mettre en oeuvre pour mettre en avant votre bien afin de le vendre dans les meilleures conditions.

En fait, l’agent immobilier est la pour vous épauler et vous guider pendant toute la durée de cet événement.

5. Ne sous-estimez pas vos frais pour vendre

Ne pas oublier de calculer les éléments suivants:

  • Commission de l’agent immobilier, si vous utilisez une agence pour vendre.
  • Les frais de publicité, de signature,  et autres frais, si vous envisagez de vendre par vous même
  • Diagnostics et honoraires de syndic.
  • Taxe sur la plus-value, le cas échéant.
  • Les coûts proportionnels de votre part des dépenses annuelles, telles que les taxes foncières, les frais de copropriété.

Les agents immobiliers font des transactions tous les jours et peuvent vous donner une estimation très précise des coûts liés à une vente.

6. Ne laissez pas vos émotions prendre le dessus

Gardez la tête froide pendant tout le processus de vente. Soyez réaliste, aucun bien n’est parfait, surtout les vieilles maisons. Il y a toujours des travaux à réaliser pour valoriser au mieux votre bien, il n’est pas inhabituel de devoir réaliser soi-même certaines réparations. Ne laissez pas une petite réparation, vous faire louper une vente.

D’un autre côté, ne vous engagez pas à commencer des travaux, sans que vous ne soyez sûr de pouvoir les gérer émotionnellement et financièrement. Décidez du type de réparations que vous pouvez raisonnablement réaliser. Certaines réparations peuvent vite finir par vous coûter beaucoup d’argent.

7. Ne paniquez pas si l’estimation est faible

Du moins pas au début. Il y a certainement des choses que vous (et votre agent) pouvez faire pour améliorer sa valeur. Étudiez vos options.

8. Ne présentez pas votre bien s’il n’est pas préparé

Préparez tout à l’avance. Assurez-vous de traiter aux mieux l’aspect visuel de votre bien et  de réaliser toute les réparations susceptible d’effrayer les acheteurs. Débarrassez-vous des fuites d’eau, des taches, des fenêtres / portes cassées, des mauvaises odeurs, etc. Vous ne voulez pas perdre un acheteur potentiel.

9. Ne pas suivre les acheteurs lors de la visite

Autant que possible, ne soyez pas à la maison lors de visite. Un bon agent immobilier, vous demandera de ne pas être présent lors de visite.

Pourquoi? Parce que les vendeurs qui assistent aux visites rendent les acheteurs nerveux – ils ne se sentent pas à l’aise d’inspecter la maison comme ils le feraient si ils étaient seuls. Il est plus facile pour les acheteurs de s’approprier les lieux lorsqu’ils ont l’occasion de faire des critiques et de discuter du bien entre eux.

Si vous devez être à la maison, essayez de rester à l’écart et répondez aux questions seulement si on vous le demande.

10. Ne perdez pas votre temps avec des acheteurs non qualifiés

Pourquoi montrer votre maison à quelqu’un qui ne peut même pas l’acheter?

11. Ne soyez pas trop amical avec l’acheteur

C’est génial d’être amical, mais n’entretenez pas trop de longues discussions avec les acheteurs, parce que les conflits de personnalité brouillent souvent les jugements.

Besoin d'aide pour votre bien immobilier ?

Décrivez-nous vos projets.

Contactez-nous

N'hésitez pas à contacter l'un de nos agences

Suivez UDI Immo